Etape #1 : Les prérequis

Si vous lisez ces mots, c'est que vous êtes le genre de personne à vouloir vous expatrier. Et pas n'importe où, au Canada ! Et ça tombe bien, on vous proposes ci-après les étapes qui vous permettront de partir à coup sûr ...Stop on ne s'emballe pas... Avant il faut quand même répondre à une petite liste de prérequis.

Présentations

Avant toute chose, je vous explique. Vous êtes libre de rester au canada en tant que touriste pendant 6 mois. Seulement voilà, s'il vous prend l'envie de vouloir rester plus longtemps, il va falloir apporter votre pierre à l'édifice de cette belle nation ...en gros va falloir travailler et consommer pour faire tourner le pays...

Mais pour travailler au canada il vous faut un "permis de travail", l'équivalent de la carte verte pour les Etats-Unis. On vous propose alors ci-après une petite méthode en 6 étapes pour vous trouver un emploi et obtenir un permis.

  • Etape#1 : Les prérequis
  • Etape#2 : Se faire un réseau pro au Canada
  • Etape#3 : Rencontre avec les pros canadiens
  • Etape#4 : La visite médicale
  • Etape#5 : Le permis de travail
  • Etape#6 : On passe la douane

Elle s'adresse aux personnes seules, en couple, ou en famille ! Moyennant les fameux prérequis bien sûr...

Pourquoi des prérequis ?

Ce qui va restreindre vos possibilités de venir au Canada au travers de la méthode que nous proposons, c'est quelle dépend entière de l'EIC. Mais qu'est-ce que c'est, une maladie vénérienne ?! ... 

Non heureusement, on parle ici de l'Expérience Internationale Canada (EIC), plus particulièrement de la catégorie Jeune Professionnel (JP), qui est un programme proposé par le Canada, visant à faire venir des jeunes étrangers pour parfaire leur expérience professionnelle. 

Quels prérequis alors

Alors pour obtenir le Jeune Professionnel de l'EIC, il va donc falloir répondre à l'ensemble de ces prérequis. Attention, si l'un vous fait défaut, ça ne sert à rien de commencer, vous allez être refoulé pendant vos démarches auprès de l'immigration canadienne.

 

  • Être âgé de 18 à 35 ans, à savoir que vous pouvez faire la demande jusqu'à la veille de vos 36 ans
  • Être de nationalité française, suisse ou espagnole
  • Avoir une offre d'emploi au Canada...pas de panique on va vous aider...
  • Que l'emploi visé soit en lien direct avec vos études ou votre carrière
  • Que l'emploi visé soit classé dans les catégories A, B ou 0 de la classification des professions au Canada

Classification A, B ou quoi ?!

La Classification nationale des professions (CNP) est un registre de toutes les professions au Canada. Elle classe et normalise en quelque sorte les emplois disponibles sur le marché du travail. Ce sont plus de 30 000 professions classées en 500 groupes de base, organisés selon quatre niveaux de compétences (A, B, C et D) et bon nombre de genre de compétences (classés 0, 1, 2...). Ca permet également au Canada de gérer son marché du travail, et par exemple, de l'ouvrir ou pas aux étrangers. Dans le cas de notre Jeune Professionnel, vous allez devoir chercher dans les professions disponibles dans les catégories A, B et 0 suivantes :

  • Niveau A : Professions de niveau universitaire (baccalauréat, maîtrise ou doctorat)
  • Niveau B : Professions comportant des responsabilités de supervision ou responsabilités importantes en matière de santé et de sécurité (pompiers, policiers et infirmiers...) / Professions issues de 2 à 3 ans études post secondaires / 2 à 5 ans de formation en apprentissage
  • Genre 0 : Corps législatifs / Cadres supérieurs et cadres intermédiaires / Professions d’expertise spécialisée

J'imagine que pour vous c'est encore flou et que vous n'avez aucune idée d'où se situe votre profession. C'est pourquoi le gouvernement canadien a mis un outil de recherche qui vous permettra facilement de déterminer le niveau et le genre de votre emploi :

http://www.cic.gc.ca/francais/immigrer/qualifie/cnp.asp#trouvez

 

Verdict ?!

Enfin si vous répondez à l'ensemble de ses prérequis, et que vous êtes toujours aussi motivé dans votre projet, il n'y a aucune raison que vous ne puissiez pas venir vivre l'aventure canadienne. On passe de suite à l'étape n°2, sur @OnnOubliePasDouDou.

 


Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Celine (samedi, 14 avril 2018 18:47)

    Bonjour,
    J'adore votre blog, vous me faites rêver. Voilà plusieurs années que je demande à mon mari de partir pour vivre une aventure particulière, découvrir d'autres cultures, ... et ouvrir l'esprit de nos enfants sur le monde. Mais il bloque, il a peur! moi aussi J'ai peur, je pense que C'est normal d'ailleurs vous le dites aussi... je ne sais plus comment le convaincre... je suis professeur des ecoles et cette année je demande un congé de formation en Français Langues Etrangeres. C'est une formation à distance et je me suis dit plutôt que de rester à la maison ce serait l'occasion de partir, juste le temps d'une année scolaire... mais voilà en lisant votre première étape, je me dis que je ne coche pas toutes les cases.
    Qu'en pensez-vous? Est-ce que je peux espérer que mon projet aboutisse? Est-il trop tard pour septembre 2018? Dans l'ideal j'aimerais que les enfants commencent dès le début de l'année scolaire?
    J'ai tellement de questions ...
    Merci d'avance pour les réponses que vous pourrez me donner.
    Cordialement
    Céline

  • #2

    #onnoubliepasdoudou (dimanche, 15 avril 2018 14:04)

    Bonjour Celine,

    Je me permets de te tutoyer car ici tout le monde ce tutoie.

    Effectivement je ne peux trouver que l’idée bonne car il y a beaucoup à apprendre de nos cousins québécois ! La vie ici est très « zen » par rapport à la France, les gens sont gentils et (aussi incroyable) tellement civilisés !! Donc je ne peux que te dire de tenter l’expérience rien que pour l’enrichissement personnel quelle apporte, aussi bien sur la région du Québec que sur soit même.
    Après je ne sais pas quel âge tu as, mais tu peux passer par l’eic et donc obtenir un permis de travail temporaire. Pour ça il faut soit s’inscrire pour le PVT : et là c’est un tirage au sort qui détermine qui peut partir (donc inscrit toi tu n’as rien à perdre !), soit avec une offre d’embauche tu peux prétendre à un visa JP : visa que tu es sûre d’obtenir si ton offre rempli les conditions dudit visa. Pour toi celui ça va être compliqué mais je ne sais pas ce que fait ton mari.
    Ensuite j’en ai rencontré qui venait avec leur visa tourisme de 6 mois, certain avait mis de côté pour et restait 6 mois avant de rentrer en France, et d’autres en profitait pour chercher un travail remplissant les critères du JP pour ensuite faire une demande depuis le Canada ou attendre peut être être tiré au sort pour un PVT. Après il y a le visa permis d’études, je ne sais pas comment fonctionne celui ci mais de ce que j’ai pu voir ici il a l’air assez simple à obtenir et il faut que tu fasses une formation ici (quoi de mieux pour rebondir sur un autre permis de travail avec un emploi obtenu par la suite).
    Ça a l’air assez compliqué comme ça au début mais dès que tu commenceras à faire plein de recherches tu comprendras mieux. Le site de l’EIC (expérience internationale Canada) est vraiment bien fait pour ça.

    Pour les enfants c’est sûr que sans visa tu ne peux pas les inscrire à l’ecole, mais une fois un visa en poche tu peux tout de suite les mettre dans l’école de quartier, ils ont l’habitude ici.

    J’espère que je ne t’ai pas perdu dans toutes ses explications.
    N’hésite pas à m’écrire si tu as d’autres interrogations directement sur le mail, ou même sur Instagram,

    Bonne fin de week-end,
    Amelie